IGNMap


Accueil > Utilisation > Utilisation de l’export WebGL

Utilisation de l’export WebGL

jeudi 20 mars 2014, par FBecirspahic

Dernière mise à jour : mercredi 16 septembre 2015.

La vue 3D d’IGNMap peut maintenant être exportée en WebGL pour être visualisée dans un navigateur.
Quelques exemples générées par IGNMap :

Cet outil d’export est directement accessible dans la vue 3D :

L’outil demande tout d’abord un nom de fichier : ce sera le nom du fichier HTML dans lequel sera stocké les données WebGL. Ce nom servira aussi pour créer l’image de texture. Par exemple, si on choisit comme nom de fichier D :\Test.html, IGNMap créera les fichier D :\Test.html et D :\Test.jpg.

En plus de ces deux fichiers, IGNMap copie 2 fichiers Javascript (glMatrix-0.9.5.min.js et webgl-utils.js) dans le répertoire où se situent nos fichiers HTML et image. Ces deux fichiers Javascript sont indispensables pour faire fonctionner le code WebGL.

IGNMap ouvre ensuite un dialogue :

Ce dialogue permet de donner un titre à la page HTML, ainsi qu’un descriptif. Il permet aussi de choisir le format image qui sera utilisé pour le fichier de texture. Le texte descriptif peut éventuellement contenir des balises HTML :

Ensuite, le fichier HTML et le fichier image sont créés et peuvent être visualisés dans un navigateur ou mis sur un site web.

Que contient le fichier HTML

Le fichier HTML contient :

  • du code Javascript qui permet d’appeler les fonctions WebGL
  • les données 3D issues du MNT
  • du code HTML

Le code HTML peut être modifié par un utilisateur qui connaît un peu le HTML. En fin de fichier, on peut trouver le commentaire HTML suivant :

IGNMap stocke le texte descriptif à cet endroit. On peut bien évidemment modifier le texte, rajouter des liens sur des images ...

Conseils d’utilisation

Le fichier HTML généré par IGNMap peut être assez volumineux. Si le fichier a pour vocation d’être mis sur un site web, il peut être intéressant d’essayer de le rendre plus léger.
Pour cela, on peut avant de faire l’export, modifier le taux d’échantillonnage du MNT.
Par défaut, ce taux est fixé à 3, ce qui donne un fichier HTML d’environ 600ko.
Avec un taux de 4, le fichier ne fait plus que 200 ko.

De même, pour l’image on utilisera de préférence le format JPEG plutôt que le PNG.

Utilisation d’Internet Explorer

Internet Explorer 11 est compatible avec le WebGL. Mais par défaut, les options de sécurité empêchent de voir le WebGL !
Pour modifier ces options, voilà comment procéder.
Tout d’abord, il faut ouvrir les Options Internet et le panneau nommé Sécurité :

Ensuite, il faut cliquer sur le bouton Personnaliser le niveau ce qui ouvre un autre dialogue :

Dans ce dialogue, il faut Activer le mode Afficher la vidéo et l’animation sur une page Web ...
Ensuite, il n’y a plus qu’à valider les dialogues et le tour est joué.

Utilisation de Google Chrome

Quand on utilise Chrome, tout se passe bien quand le fichier HTML et le fichier image sont sur un serveur.
Par contre, quand les fichiers sont en local (c’est-à-dire sur votre disque dur), Chrome refuse de charger le fichier image, et on a donc un rendu 3D tout noir.
Pour résoudre ce problème, il faut autoriser Chrome à charger les fichiers locaux. Pour cela, il faut tout d’abord fermer Chrome et ensuite éditer les propriétés de lancement de Chrome.
Il suffit de cliquer avec le bouton de la souris sur l’icône de Chrome qui s trouve sur le bureau et de choisir le menu Propriétés. Cela fait apparaître le dialogue suivant :

Il suffit de rajouter l’option —allow-file-access-from-files dans le champ cible et le tour est joué.
On peut maintenant relancer Chrome en double-cliquant sur l’icône et charger le fichier HTML.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0